samedi 26 novembre 2011

Les 18-24 ans, leurs carences et l'éducation financière à l'école

Le dévoilement des résultats de l'Indice Desjardins a fait beaucoup de bruit dans les médias.  Une des données qui a suscité un intérêt est celle indiquant que les jeunes 18-24 ans ont un niveau de connaissances en finances personnelles significativement inférieur à celui des autres groupes d'âge. Certains ont alors rapidement fait le lien avec le retrait du cours en économie au secondaire. 

Une récente discussion avec des gens d'expérience en enseignement du cours en économie au secondaire m'a ouvert les yeux à une autre évidence : les jeunes Québécois de 18-24 ans, ceux qui ont participé au sondage de Desjardins, font partie des dernières cohortes à avoir eu le cours obligatoire.

Le retour du cours obligatoire ne serait donc pas l'assurance d'une amélioration des connaissances applicables à des tests comme celui de l'indice Desjardins, et possiblement pas la garantie de comportements financiers plus rationnels dans le futur.  Un cours de quelques heures à la fin de l'adolescence n'est pas assez pour faire des jeunes des consommateurs plus avertis.  Il faut travailler sur le long terme, les mises en situation et surtout compter sur des modèles : les parents, les frères, les soeurs, les amis... tout un défi!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire