lundi 11 août 2014

Projet de loi no 3 : la santé financière des retraités passe par l'éducation financière

Il fallait s'y attendre, le projet de loi no 3 (Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal) provoque beaucoup de réactions parmi les personnes visées directement ou indirectement.

La confrontation des idées et des visions est inévitable.  Ce projet peut même marquer un tournant pour tous les régimes publics de ce type. Les raisons pour être en accord ou en désaccord sur le principe derrière le projet de loi no 3 sont nombreuses et annoncent un débat animé.

Laissons de côté le pour et le contre... Saisissons l'occasion d'y introduire un élément qui pourrait être bénéfique, avec ou sans l'adoption du projet de loi no 3... Considérons l'option suivante :

Hausser le niveau de littératie financière pour pallier aux conséquences de potentiels déficits des régimes de retraite.

Dans une étude récente, Lusardi, Michaud et Boiclair démontrent un lien entre littératie financière et meilleure planification financière de la retraite.  Ceux et celles qui ont un minimum de connaissances de base ont tendance à mieux planifier leur retraite. 

Une autre étude, celle de Michaud et Lalime avance même que la prépondérance des régimes de retraite d'employeur à prestations déterminées au Québec serait un des facteurs expliquant le retard des Québécois en termes d'épargne et de préparation à la retraite.

Pourrions-nous miser sur des efforts concertés en éducation financière afin d'accroître le mieux-être financier des retraités et futurs retraités?


Projet de Loi 3, AMF, Autorité des marchés financiers, éducation financière, littératie financière, financial education, financial literacy, retraite

Aucun commentaire:

Publier un commentaire