lundi 16 août 2010

Est-ce l'influence américaine ou simplement la nature humaine?

La plus récente étude des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) dressait un portrait assez particulier des investisseurs. L'étude canadienne menée en 2009 a fait ressortir des écarts significatifs entre ce que l'on pense être bon pour nous et ce que l'on fait vraiment pour la gestion de nos finances personnelles.
Je me réfère à nouveau à l'étude des ACVM car j'ai récemment mis la main sur un sondage qui met en lumière d'étranges similitudes entre canadiens et américains...
L'étude commandée par Bankrate.com et réalisée en 2003 (!) dévoile également une série d'écarts entre ce que les consommateurs américains pensent être bon pour eux et ce qu'ils font vraiment.
On indique notamment que la quasi totalité (93%) des Américains considèrent très important de payer toutes ses factures en temps, mais seulement 80% le font réellement.
Près des deux tiers (61%) des Américains jugent important de magasiner leurs assurances, alors que seulement 39% disent l'avoir fait.
De plus, 59 % des répondants ont mentionné être en contrôle de leurs finances, mais seulement 42% seraient confiants en leurs moyens...
Avec de tels résultats à certains égards "comparables", serions-nous sous l'influence américaine ou simplement le reflet de la vraie nature humaine face à l'argent?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire